SUR LES TRACES DE MOLIERE

Ce mardi 16 décembre fut une belle journée passée en compagnie des 4ème1 et des professeurs. En effet, nous sommes allés à Paris où nous avons découvert beaucoup de choses.
Tout d’abord, nous avons visité le théâtre central de la Comédie-Française, c’est-à-dire la salle Richelieu. Nous avons commencé notre parcours guidé par le foyer Pierre Dux où trônent les statues de Molière et de Voltaire. Elles se font face comme la comédie et la tragédie au théâtre. Cette idée est reprise sur la magnifique fresque du plafond où le masque comique est complété de la dague tragique.

Nous nous sommes ensuite rendus dans l’impressionnante salle Richelieu. La guide nous a expliqué le vocabulaire permettant de décrire cette salle à l’italienne comme les noms cocasses de poulailler ou de baignoire. Elle nous a montré la place du président de la République et nous a même fait deviner un certain mot qu’il ne faut pas prononcer dans l’enceinte d’un théâtre sous peine d’attirer le malheur !
Avant de sortir nous avons défilé devant le fauteuil de Molière, bien protégé par une cage vitrée. Ce siège mythique est celui sur lequel Molière a joué l’ultime représentation théâtrale de sa vie et Charlie Chaplin fut la dernière personne à avoir eu l’honneur de s’y asseoir.

Toutes ces découvertes nous ont ouvert l’appétit, nous avons donc rejoint le jardin Nelson Mandela pour pique-niquer et jouer avant l’épreuve du jeu de pistes…
A treize heures, le départ fut donné, équipe par équipe. Le début et la fin de notre parcours était l’église Saint-Eustache, là où Molière s’est fait baptiser et aussi où Lully s’est marié.

Nous avons marché dans Paris à la découverte de tous les lieux en rapport avec la vie de ce grand dramaturge, avec plus ou moins de réussite…Alors que l’équipe de Mme Dardill est arrivée en premier, suivie de très près de celle de Mme Du Fou de Kerdaniel, puis de celle de Mme Ahmad et enfin de celle de Mme Bourbonnais, nous attendions toujours celle de Mme Guillien-Pinsard… Au bout d’une bonne demi-heure, ils arrivèrent enfin au quartier des Halles ; ils s’étaient perdus mais ils avaient rencontré un aimable banquier à la retraite féru d’histoire qui les avait remis sur le bon chemin.
La nuit commençait à tomber, nous avons alors rejoint le centre commercial des Halles pour un quartier libre et pour se restaurer avant de se diriger vers le théâtre du Vieux Colombier où George Dandin nous attendait.

Les 4ème4 et Mme Guillien-Pinsard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.